Le 9ème Cercle

Dante – La Divine Comédie. XXXIV Chant. 9ème cercle: La Giudecca.

« Regarde devant toi si tu le discernes »
 Comme on voit au loin quand un brouillard épais s’élève
 Apparaitre un moulin que le vent fait tourner:
 Il me parut alors voir un pareil édifice.

Traduction: Jacqueline Risset

Fallait-il représenter Lucifer?

Publicités

A propos ousson

Artiste peintre
Cet article, publié dans Dante et La Divine Comédie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le 9ème Cercle

  1. Edwin K. dit :

    Qui est le personnage que l’on voit sur la gauche? Pourquoi est ce que Dante etait si passionne par la mort/l’enfer?

    • ousson dit :

      Bonjour Edwin,
      D’abord je dois te dire que le fichier choisi n’est pas celui de la peinture achevée. Le premier personnage a gauche est Virgile. A la droite de Virgile tu as Dante qui agite la tête d’un damné pour lui faire dire son nom. Celui ci se nomme frère Alberigo de Manfredi il est chef du parti Guelfe à Florence. Il fit massacrer son neveu et son frère. Cet episode qui illustre la traitrise envers les hôtes correspond à la troisième zone dite la Tolomée.

      Je ne pense pas que tu puisses qualifier surtout de passionné par la mort, Dante et sa vision poétique de la pérégrination des âmes en Enfer Purgatoire ou Paradis. Le monde de l’Enfer concerne les damnés dans leurs souffrances. Il est certainement très interressé par l’idée de mort afin de la surmonter de la dépasser et de la faire disparaitre dans le paradis…Il nous montre prophétiquement un chemin vers la disparition de l’idee de mort chez les humains a l’exemple de son Maitre Jesus le Christ .Le sentiment duel de l’idee de » vie mort », « vérité erreur », »amour haine », »bien mal »est typique de nos limitations humaines. L’universalité de l’Homme permettra certainement de vaincre cette limitation dans d’autres âges. Cette difficile bataille a déjà commencé….
      La Divine Comédie par sa vision poétique nous projette au coeur de notre éternel problème et nous offre la liberte du regard pour scruter en nous mêmes

  2. Beau blog! Tu me fais penser à ton prédécesseur Rubens qui a traité le sujet dans la même style. J’aime ta nouvelle inspiration. Tout est dans la cervelle plus que dans l’oeuil !
    C’est la maturité qui nous change

  3. Didier Bordreuil dit :

    Une recherche personnel de l’artiste qui l’emmène sur des sentiers bien souvent hors des connaissances du vulgaire, qui néanmoins interpelle et force à se poser des questions qui resteront sans réponse, mais dont le mérite est de se remettre en cause.

    Une peinture sous forme de voyage initiatique que l’artiste veut nous faire partager avec toute la flamboyance de son art.

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s