Le portrait de Jan Wildens attribué à Anton Van Dyck

L’observation scrupuleuse du portrait du peintre paysagiste Jan Wildens me fait apparaître toute la profondeur psychologique de ce peintre du dix-septième siècle. Afin de simplifier la lecture du tableau, je me suis servi d’un fichier informatique en noir et blanc. Les textures de la peinture sont alors rendues plus lisibles.

Portrait de Jan Wildens copie

La grande maîtrise de ce portrait de l’atelier de Rubens est due au contraste de la facture baroque du visage et de la prouesse d’exécution de la collerette.

En observant de plus près la peinture, notre regard est instinctivement attiré par le détail de la dentelle de très grande qualité plastique disposée entre le visage et le discret col de fourrure. La maîtrise gestuelle exprimée par la tache en épaisseur est plus le résultat d’un objet ressenti que d’une observation descriptive. La collerette en dentelle empesée est traduite par une technique du geste spontané, libéré du lien anecdotique. L’objet transformé est ainsi rendu plus perceptible. Une approche nouvelle s’ouvre alors au-delà du visible.

Tout l’art poétique du peintre consiste à révéler au spectateur les moyens plastiques réinventant le réel et permettant de pénétrer les sentiments du modèle et du peintre.

Son geste spontané porte en lui la sensibilité du peintre qui reconstitue cet objet, lui conservant ainsi ses états émotionnels de réalité, vérité, solidité, force, souplesse, légèreté. Une nouvelle forme plastique naît de ce geste rapide. Cette alchimie de transfiguration est d’autant plus convaincante pour l’artiste vivant intensément cette expérience de création qu’elle l’est pour le spectateur percevant une réalité différente, lui suggérant un autre chemin de lecture.

Imprégné de la présence plastique bienfaisante de la collerette, je promène mon regard sur l’ensemble du visage. Le portrait devient « autre ». Les yeux de Jan Wildens me livrent ses pensées. Je découvre une nuance subtile dans l’iris de l’oeil droit. Une valeur plus sombre que celle de l’autre œil atténuée dans l’ombre du nez donne à cet œil une présence inévitable. Ce point sur lequel je concentre mon regard me livre spontanément tout l’état psychologique du modèle.

Une toute autre vision s’offre à moi. Je découvre toute la profondeur méditative de Jan Wildens à travers son regard dirigé vers l’homme qui le peint. Elle me révèle son admiration bienveillante, son caractère doux et tranquille, sa grande amitié pour le jeune peintre et une profonde nostalgie.

Saül et David

Devant la toile de Rembrandt, « David jouant de la harpe devant Saül », on peut éprouver de tels sentiments. Ceux du vieil homme qui pleure, écoutant la divine harmonie des sons de la harpe de David qui s’élèvent dans le fond sombre du tableau. Les mêmes accents affectueux, le même dialogue silencieux se retrouvent ici, reliant le jeune musicien et le vieillard. Chez Rembrandt, la musique monte dans l’immensité du noir au-dessus de David, guidée par la forme parabolique de la harpe. Dans le portrait de Jan Wildens, point de dispersion, notre regard se fixe irrémédiablement vers le point noir de la pupille et concentre notre méditation.

Publicités

A propos ousson

Artiste peintre
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le portrait de Jan Wildens attribué à Anton Van Dyck

  1. Triana Devaux dit :

    cool

  2. franoise et alain chanteloup dit :

    Bonne soire, Merci pour ce portrait, clair, concis et riche d’humanit cordialement

    Alain et Franoise Chanteloup

    Date: Sat, 23 Mar 2013 14:10:38 +0000 To: faloup@hotmail.fr

  3. I believed it was going to become some dull outdated post, however it really compensated for my time. I’ll publish a hyperlink to this web page on my blog. I am sure my website visitors will uncover that incredibly useful.

  4. Im no pro, but I consider you just made the best point. You undoubtedly comprehend what youre talking about, and I can definitely get behind that. Thanks for staying so upfront and so sincere.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s