Quelques propos sur l’exposition l’Enfer de Dante

à la galerie Gil Bastide en mars – avril 2011 à Orléans

Le thème de l’exposition sur La Divine Comédie de Dante me fut imposé par la création d’une toile : « Dante,Virgile et Béatrice ».

La recherche inspiratrice de ce thème se révéla par l’observation de la peinture noire de Goya «Le Chien».

Après avoir attentivement observé les structures de la peinture, je fus étonné de découvrir dans les matières du fond, au-dessus de la tête du chien des traces de personnages énigmatiques. La photographie de l’œuvre laissait discerner des repentirs du peintre. L’on sait pertinemment grâce à la spectrographie que Goya remodelait de nouveaux tableaux sur d’anciens qui ne le satisfaisaient plus pour des raisons plastiques ou des sujets mal aboutis ou ne correspondant plus ou mal à sa vision ressentie primitivement, comme il en est de tout processus créatif.

L’orifice d’où émerge la tête du chien et les montagnes escarpées esquissées dans les hauteurs du tableau me firent instantanément penser au trou béant de l’Enfer décrit par Dante. Les peintures de la fin de vie de Goya nous montrent des sujets très tourmentés et des thèmes d’inspiration comparables à ceux de l’Enfer de Dante: boucs, parques, combats de Géants, Saturne dévorant ses enfants … Ces peintures nous révèlent les luttes intérieures du peintre.

La vision du chien de Goya qui apporte une espérance, m’incita à l’ébauche d’un tableau .. Une tête humaine émergea d’un trou, bientôt soutenue par deux autres, accolées. Dans le souci unitaire de la composition, j’esquissai des matières sombres destinées à lier l’orifice d’où émergeaient les trois visages. Je m’efforçais à rendre une intensité dramatique. Je ne pensais nullement à Dante.

Puis vint le moment où j’observais le premier rendu de l’ensemble du tableau:

Dante, Virgile et Béatrice 116cm x 81cm). Décembre 2010

Il m’apparut très significativement au-dessus des têtes , qu’apparaissaient deux silhouettes venues s’inscrire hasardeusement dans la fougue des brosses étalant de larges taches. Immédiatement Dante et Virgile furent matérialisés .

Je décidais de garder ces deux personnages dans leur état comme fantomatique .je me consacrais à la structure et mise en place des trois visages noir, rouge et blanc. La couleur blanche du visage me gênant plastiquement, je l’atténuais en juxtaposant près de celui-ci, une matière lumineuse faite de médium d’empâtement.

J’abandonnais trois jours le tableau. C’est en examinant l’emplacement où j’avais mis ces empâtements qu’ un personnage m’apparut. Je vis un ange contemplant la scène fait de matière posée à l’aide d’un couteau à peindre et non composé par un effet de ma volonté. L’Ange était Béatrice.

le thème me fut découvert : « La Divine Comédie » .


Publicités
Publié dans Dante et La Divine Comédie | Tagué , , , | 4 commentaires

Carte de l’Enfer 1er au 8ème cercle 80cm x 80cm

Carte de l’Enfer 1er au 8ème Cercle 80 x 80cm

Sandro Botticelli dans son énorme travail de représentation de la Divine Comédie
n’a pas omis de dessiner la carte de l’Enfer pour nous guider dans ce voyage intérieur.
Modestement ,j’ai repris cette idée pour mieux visualiser ce parcours initiatique.


Publié dans Dante et La Divine Comédie | Tagué , | Laisser un commentaire

Dante L’Achéron Chant III 50cm x70cm

Dante l’Achéron Chant III 50cm x 70cm

Dante Divine Comédie- L’Enfer -Chant III
« Mon fils, dit le maître courtois,ceux qui meurent dans la colère de Dieu arrivent ici de tous pays;et ils sont prêts à traverser le fleuve,car la divine justice les presse, et leur peur se change en désir. Par ici ne passe jamais une âme bonne. »
Traduction de Jacqueline Risset


Publié dans Dante et La Divine Comédie | Tagué , | 3 commentaires

Antée Chant XXXI 8ème au 9ème Cèrcle 100cm x100cm

Blog Antée Chant XXXI 8ème au 9ème Cercle 100cm x 100cm

Dante Divine Comédie-L’Enfer-Chant XXXI – 8ème au 9ème Cercle.
Le puits des Géants:
Nemrod
« Âme stupide, tiens- t’en au cor, soulage- toi par lui quand la colère te prend, ou une autre passion. Il a fait par sa folle pensée qu’on n’use plus sur terre d’un langage unique. »
Ephialte
« Cet orgueilleux voulut faire l’essai de son pouvoir contre Jupiter souverain. Il en a cette récompense. Une chaîne le garrotte de la tête aux pieds. »
Antée
« O toi qui rapportas mille lions pour butin. »
Traduction: Jacqueline Risset

Publié dans Dante et La Divine Comédie | Tagué , | Laisser un commentaire

Le 9ème Cercle

Dante – La Divine Comédie. XXXIV Chant. 9ème cercle: La Giudecca.

« Regarde devant toi si tu le discernes »
 Comme on voit au loin quand un brouillard épais s’élève
 Apparaitre un moulin que le vent fait tourner:
 Il me parut alors voir un pareil édifice.

Traduction: Jacqueline Risset

Fallait-il représenter Lucifer?

Publié dans Dante et La Divine Comédie | Tagué , | 5 commentaires